Dérogations et couvre-feu à 18h.

Les MK sont bien concernés par la dérogation du couvre-feu dans le cadre de leur exercice professionnel. Vous pouvez maintenir vos RDV habituels au delà de 18h. Vos patients devant partir avant 6h pour un RDV ou sortant de leur RDV après 18h doivent cocher la case « Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé » sur l’attestation de déplacement dérogatoire.

Pour vos déplacements à domicile ou pour rentrer à votre domicile en dehors des heures du couvre-feu, votre carte professionnelle peut servir de seul justificatif.

 LE SDMKR35 ADHERE A LA

Visuel FFMKR 3

 

Chères consœurs et chers confrères

2020, une année bien compliquée…

Marquée par cette pandémie Covid 19, venue saccager l’activité de tous les cabinets des professionnels de santé et tout particulièrement des Kinés.

Dans un premier temps, la décision d’interrompre l’activité des Kinés, préconisée dans l’urgence par le Ministre de la Santé, et largement diffusée par le Conseil National de l’Ordre des Kinés, a semé la confusion de la profession.

N’aurait-il pas été utile, rapidement, de mettre en place les éléments permettant une reprise d’activité raisonnée, en fonctions des pathologies nécessitant des soins continus, en fonction des moyens disponibles pour le faire en sécurité pour les patients et les praticiens, comme souhaité sur le moment par de nombreux confrères ?

L’indécision du CNO, les pénuries en matériel de protection, ont fortement impacté la reprise des soins.

Enfin, avec le déconfinement du 11 mai, les conditions d’exercice ont heureusement évolués favorablement, même si cela nécessite une organisation, nécessaire, mais fortement contraignante.

Cette situation exceptionnelle a permis  quelques points « positifs » à retenir, comme la mise en place et la prise en charge par la CNAM du télé-soin, et dans certains cas, l’aménagement par les compagnies d’assurances de « reports » de remboursements de primes, obtenus grâce à la mobilisation de tous les syndicats représentatifs durant toute cette période.

Les syndicats se sont mobilisés pour vous informer le mieux possible, obtenir une réouverture officielle des cabinets, obtenir du matériel de protection, améliorer la pratique quotidienne, avec le télé-soin par exemple auprès de la CNAM, et faire pression sur les assureurs, etc.

2020 une année de bouleversement pour le Syndicat Départemental des Masseurs Kinésithérapeutes d’Ille et Vilaine (SDMKR 35).

Petit rappel historique :

Jusqu’à cette année 2020, le SDMKR 35 était affilié depuis les années 2000, au syndicat national représentatif Objectif Kiné lui-même partie prenante, depuis 2006, de l’UNSMKL (UNION), confédération syndicale nationale et représentative, composée d’Objectif Kiné et du SNMKR.

Qu’est-ce qu’apporte la représentativité pour un syndicat professionnel national?

C’est une reconnaissance obtenue par un vote des professionnels lors d’un scrutin professionnel.

Pour les masseurs-kinésithérapeutes, c’est le résultat aux élections URPS qui est retenu.

Cette reconnaissance ouvre officiellement la porte des instances de tutelles, (ministères, CNAM, etc.) et donc la participation de ces syndicats au sein de ces instances, aux différents travaux dont les décisions qui en découlent concernent notre activité au quotidien.

Vous comprenez donc l’importance que recouvre votre vote pour les élections aux URPS 2021.

En FIN… Pour des raisons internes de non renouvellement des cadres, Objectif Kiné c’est vue contrainte à une dissolution, effective depuis août 2020.  Suite à cette dissolution, le SDMKR 35 pour conserver sa représentativité localement, a dû faire un choix entre les deux syndicats nationaux représentatifs possibles.

Le SDMKR 35, c’est tourné, par expérience, vers la FFMKR avec laquelle les affinités sont les meilleurs, en particulier au sein de l’URPSMK Bretagne ainsi qu’à la CPAM 35 avec la Commission Paritaire Départementale (CPD 35). Ce choix permet également au SDMKR 35 de conserver toute son autonomie d’actions locales, chère à ses adhérents.

Denis THOUVIGNON

Président du SDMKR 35

« Ne pas être syndiqué, c’est laisser d’autres décider à sa place…. »